Notre premier programme : de l’enfance à l’autonomie

Ce premier programme remonte à 1989 ! C’est celui dont nous pouvons être le plus fier, car il manifeste un engagement collectif envers des enfants, adolescents, puis jeunes adultes, orphelins ou semi-orphelins pendant plus de 25 ans. Ce fut aussi notre plus grand défi, car l’association AAA a longtemps eu la tutelle légale de ces mineurs.

Ces 79 enfants ont d’abord été recueillis à Népalganj, dans l’Asha Ashram. Dès lors qu’ils obtenaient le SLC (School Lever Sectificate) , ils arrivaient à Kathmandou, où nous assumions logement, nourriture, scolarité et santé. Il recevaient alors une allocation mensuelle pour apprendre à gérer leur budget loyer + nourriture, etc. Le plus délicat a certainement été l’accompagnement vers l’autonomie. Parmi cette grande tribu, nous avions en outre des enfants handicapés (Genshyam décédé en 2016, Nabin) ou faibles scolairement. L’insertion professionnelle n’a pas été simple pour tous. 60 % de Népalais sont sans travail dans leur pays.

Cependant, aujourd’hui, nous pouvons regarder avec une certaine fierté le travail accompli, grâce au soutien et à la fidélité des donateurs. En effet, la grande majorité de ces jeunes gens a trouvé une voie d’autonomie, soit par le retour au village, soit par un travail au Népal, ou chez le grand voisin indien, soit par l’émigration, que nous n’encourageons pas mais qui peut apparaître pour certains comme une solution au moins provisoire, afin de financer d’autres projets personnels au Népal.

En 2016, seuls 13 jeunes gens sur 79, dépendent encore de nous, le plus souvent pour des études. Ce sont ces jeunes, et quelques autres aussi, que nous avons rencontrés en octobre et que nous vous présentons ci-dessous :

Autonomes aujourd'hui